BAPTISTE – Quand j’étais malheureux… je dormais… je rêvais… Mais les gens n’aiment pas qu’on rêve... alors ils vous cognent dessus « histoire de vous réveiller un peu »…

 

Heureusement, j’avais le sommeil « dur », plus dur que les coups, et je leur échappais en dormant, en rêvant… Oui je rêvais… j’espérais, j’attendais…

 

C’est peut-être vous que j’attendais !

 

GARANCE – Déjà !

 

BAPTISTE – Pourquoi pas… Je vous voyais peut-être déjà dans mes rêves, ne souriez pas… nous ne savons rien de ces choses-là et peut-être qu’aujourd’hui en me jetant cette fleur… peut-être m’avez-vous réveillé pour toujours !

 

GARANCE – Quel drôle de garçon vous faites !

 

BAPTISTE – Comme vous êtes belle…

 

GARANCE – Je ne suis pas belle… Je suis vivante… c’est tout !

 

BAPTISTE – Vous êtes la plus vivante… Jamais je n’oublierai cette nuit… et la lumière de vos yeux.

 

GARANCE – Oh la lumière !  Une petite lueur comme tout le monde.